Radio critique

Interview Jérôme Richer / Tout ira bien
01 déc. 2018

ENTRETIEN AVEC JEROME RICHER

Rencontre avec Jérôme Richer, dans le cadre des représentations de Tout ira bien,
à l'Espace du Crouzy, Boisseuil
pour le Festival des Francophonies en Limousin 2015.


Musique et technique : Bastien Desvilles

Tout ira bien

« Nous avons tous une histoire avec les Roms. Je veux dire, nous avons tous une petite anecdote personnelle à raconter où les Roms jouent un rôle important ». C'est par ces mots que Jérôme Richer commence Tout ira bien, pièce qui est, pour l'auteur, une tentative d'interroger notre relation à la communauté rom. Et dans le même temps, ce que cette relation dit de nous.
Loin de piéger le spectateur dans des grilles de lecture toutes faites, Jérôme Richer décortique les discours excluant qui jouent sur la peur de l'autre. Il en appelle à notre capacité à penser de nouvelles utopies humanistes et généreuses.
Construit en trois parties, ce spectacle mélange différentes techniques théâtrales. Dans la première partie, ce sont les procédés du stand-up qui sont convoqués. La deuxième qui s'intéresse à un mariage gitan qui s'est déroulé en Valais, en Suisse, reprend des moyens propres à l'agitprop avec un rapport très frontal des comédiens au public. La troisième partie enfin est construite comme un oratorio et revisite un épisode sombre de l'histoire suisse où des enfants Jenisches étaient enlevés de force de leurs familles pour être éduqués soi-disant au travail et à la discipline entre 1926 et 1971.
« C'est l'espoir qui porte le texte, l'espoir de briser la distance qui nous sépare les uns des autres, de renouer avec une communauté solidaire, ouverte aux autres et à la différence. C'est l'espoir que soit réduite la peur qui nous éloigne, la peur qui nous rend petits, aigris et mesquins. »


Tout ira bien
jeudi 1er octobre et vendredi 2 octobre 2015, 20h30 Espace du Crouzy Boisseuil,
dans le cades du Festival des Francophonies en Limousin 2015.

Texte et mise en scène : Jérôme Richer
Collaboration artistique : Olivia Csiky Trnka
Avec : 
François Revaclier, Fanny Brunet, Mathias Glayre, Frédéric Mudry, Marcela San Pedro
Vidéo : Nicolas Wagnières
Musique : Andrès Garcia
Lumières : Joëlle Dangeard
Costumes : Irène Schlatter
Accueil en partenariat : avec l’Espace du Crouzy à Boisseuil
Production : La Compagnie des Ombres
Coproduction : Théâtre du Grütli.
Avec le soutien de : la Loterie Romande, Pro Helvetia–Fondation Suisse pour la culture, Fondation Ernst Göhner Co.

Jérôme Richer a reçu pour l’écriture du texte une bourse culturelle de la Fondation Leenaards ainsi qu’une bourse d’aide à la création de la Ville de Genève en 2012.

Ce projet est cofinancé par l’Union européenne. 

 

Posté par: Bastien Desvilles
Catégorie : Interview Focus Limousin Francophonies Limousin





comments powered by Disqus