Radio critique

La parole aux "tee-shirt rouges" d'Avignon
08 août 2013

Concernant les spectateurs du IN.
Discussion badine avec le personnel d'accueil du festival d'Avignon IN, le 13 juillet 2013, devant le Palais des Papes, pendant Par les villages de Stanislas Nordey. 

 

LE SPECTATEUR IDÉAL 

« C'est celui qui dit bonjour ! Les gens du IN sont souvent impolis, parfois agressifs. En général, les gens sont très nerveux avant la représentation. Ils redoutent de ne pas avoir de place, ou d'en avoir une mauvaise, ou d'être séparés, ou de ne pas aimer. Ils n'ont pas envie d'être déçus. »

« Cela peut vraiment les blesser s'ils n'aiment pas le spectacle, car ils considèrent qu'ils ont fait un effort en y assistant, et qu'ils devraient donc être récompensés de leur peine. »

 

LE SPECTATEUR DU IN

« Les salles sont mixtes, il y a presque autant d'hommes que de femmes. On nous a dit que le public d'Avignon a rajeuni. »

« Nous les voyons avant, après et même parfois pendant les spectacles, lorsqu’ils sortent avant la fin. Ceux avec lesquels nous parlons le plus sont ceux qui ne restent pas jusqu'à la fin. Ils sortent parce qu'ils ont froid, ou parce qu'ils trouvent cela trop long. »

 

LE SPECTATEUR AVANT/APRÈS

« A la fin, ceux qui ont partagé le spectacle discutent entre eux, familièrement, même s'ils ne se connaissent pas. Ils restent longtemps sur le parvis, pour rester ensemble. »

« Comme il n'y a pas d'images dans le programme, ils s'imaginent le spectacle à partir du texte. Ils s'en font une idée bien précise. Et, si cela ne ressemble pas à leur idée, ils sont déçus. »

« L'année dernière, Le maître et Marguerite de Simon Mc Burney a été bien reçu. A la sortie, ils étaient gentils. "La Mouette" d'Arthur Nauziciel n'a pas été bien reçue. Ils partaient tous. »

« Pour Par les villages, ils sont particulièrement nerveux car la représentation est à 21h, ils ne sont pas habitués. Ils disent que depuis vingt-huit ans ça joue à 22H au Palais des Papes, et que la tradition n'est pas respectée. »

 

ET VOUS ?

« Nous pouvons voir des morceaux de spectacles parfois. Sinon, nous ne sommes pas spécialement spectateurs. »

 

Posté par: Radio Théâtre
Catégorie : Focus Avignon





comments powered by Disqus